Articles

Vente d’une part d’Eloise II

Un des copropriétaires d’Eloise II met en vente sa part (8 500€), pour convenance personnelle.
Il s’agit d’un dixième du bateau, puisque la copropriété comporte 10 parts.

L’utilisation du bateau est régie par un règlement de copropriété auquel adhère l’acquéreur.

La possession d’une part implique notamment les principes suivants:

— Le futur copropriétaire doit être agréé par la copropriété.
— Le bateau ne peut naviguer sans la présence à bord d’au moins un copropriétaire.
— La durée d’utilisation comporte en principe une semaine au printemps, une semaine l’été et une semaine à l’automne. Dans certains cas deux copropriétaires peuvent décider de naviguer ensemble afin de naviguer 2 semaines consécutives.
— Le programme de navigation, les périodes et les participations aux manifestations nautiques sont décidées au début de chaque année en réunion de printemps (février – mars) par la copropriété.
— Chaque propriétaire a pour devoir de naviguer en « bon père de famille », en prenant soin du bateau comme s’il en était l’unique propriétaire.
— Il participe physiquement à l’entretien courant dans la mesure de ses disponibilités et de ses compétences techniques (carénage, peintures, vernis…).
— Les frais d’entretien sont répartis entre les dix copropriétaires, et sont versés mensuellement sur le compte de la copropriété. (actuellement 260 €).
— Le prix de la part est actualisé régulièrement par la copropriété, au regard de la valeur estimée du bateau (actuellement, la part est fixée à 8 500 €).

Pour toute précision ou information complémentaire, adressez-vous à Gilles Fourmon :
— Par téléphone:  06 47 04 70 26
— ou par email.

Des nouvelles planchettes anti-roulis pour le confort du navigateur et du cuisinier

Jeudi 22 – Dimanche 25 janvier 2015

Nouveau weekend de bricolage au chantier.

Francis (Sacoun) et René (Grossmann) mettent au point 2 planchettes anti-roulis qui devraient permettre au cuisinier de ne pas se retrouver brutalement projeté sur les genoux du navigateur (et réciproquement) en cas de gîte.

Fin des intimités involontaires!

Très discrètes, ces planchettes en bois coulissent de part et d’autre du moteur (babord et tribord, sous la descente) et sont bien sûr rétractables pour ne pas gêner les déplacements dans la cabine.

A l’intention des mécaniciens : Chacune de ces planchettes est maintenue par un boulon situé contre une parois latérale du coffrage du bloc moteur. Désormais, pour retirer la face avant du coffrage, il est nécessaire de déboulonner préalablement les 2 planchettes. Bien sûr, cette manip’ restera complètement exceptionnelle puisqu’à bord d’Eloise, tout le monde sait bien qu’il n’y a jamais de problème moteur! (hum)

Voilà! Le système est en place… ne reste plus qu’à le tester in situe dès l’arrivée de la belle saison!

 

Les planchettes anti-rouli. Photo MS

Les planchettes anti-rouli. Photo MS

En position "rétractées". Photo MS

En position « rétractées ». Photo MS

Deux tiroirs permettent de faire coulisser les planchettes (à droite et à gauche du moteur) : en gris sur la photo. Photo MS.

Deux tiroirs permettent de faire coulisser les planchettes (à droite et à gauche du moteur) : en gris sur la photo. Photo MS.

Le boulon à dévisser pour retirer la face avant du coffrage du moteur. Photo MS

Le boulon à dévisser pour retirer la face avant du coffrage du moteur. Photo MS

 

Entre autres bricolages (pendant ce même weekend):
— 3 pontets ont également été fixés sous la bôme (2 en arrière du hale-bas, 1 à l’avant) pour préparer l’installation du lazy jack. Ne reste plus qu’à placer les ficelles et ajuster le système.
— La coque (oeuvre mortes) a été lessivée, les enduits ont été passé (modulo 3 points sur lesquels on a ajouté une couche de Primer à même le bois).
— Le capot du roof est prêt pour la teinte et le vernis.
— Les écoutes sont lovées et finissent de sécher dans le container mis à disposition par le chantier (vraiment très pratique, ce container!)

 

Les cordages : et si on faisait un tri? Photo MS

Les cordages : et si on faisait un tri? Photo MS

Le capot du roof prêt à teinter et à vernir. Photo MS

Le capot du roof prêt à teinter et à vernir. Photo MS

2 des 3 pontets du lazy-jack, à poste, sous la bôme. Photo MS

2 des 3 pontets du lazy-jack, à poste, sous la bôme. Photo MS

 

Retrouvez plus de photos dans la galerie Chantier 2015.

Weekend au chantier du Guip

Vendredi 02 janvier 2015

Nous décidons de démarrer l’année en passant une nuit à bord d’Eloise et prenons donc la route pour une arrivée de nuit à Lorient au chantier du Guip ou trône depuis peu telle une sardine dans sa boite notre vieille coque préférée. Le temps de s’installer, trouver dans le noir les différents branchements, s’alimenter au centre ville et hop, direction la couchette bâbord pour la nuit…

Or, il se trouve que la ZA de Kéroman, ou nous nous trouvons, vit la nuit. Eclairage puissant, portes qui claquent, grincements divers, la panoplie de la maison hantée!

Vers trois heures du matin, c’est en pyjama, muni d’une lampe torche que du haut de la charpente je sommais: « Qui va là? » au vent soufflant à travers le hangar.

Autant dire que samedi matin j’avais besoin d’un bon café.

La journée de samedi, outre le déménagement du bateau, nous permis de faire connaissance avec bon nombre d’adhérents de l’association Amis du Biche, ayant redonné vie au dernier thonier Groisillon navigant encore. Nous avons d’ailleurs partagé leur repas, je vous conseille leur bœuf carotte maison.

RDV le 18 janvier pour la suite des travaux…

 

chantier-guip-201501-yves-jegot-IMG_0003